Remise en état du fort de Queuleu

Participation de l’État aux travaux de remise en état du fort de Queuleu

Question écrite n° 15454 de M. Patrick Abate  (Moselle – CRC)

publiée dans le JO Sénat du 26/03/2015 – page 646

Le Fort de Queuleu, protégé et inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par l’arrêté du 13 février 1970, est aujourd’hui en danger. Sa disparition constituerait tout à la fois une perte architecturale pour notre département, mais surtout une atteinte grave au devoir de mémoire…  Entre 1943 et 1944, ce sont près de 4 500 détenus qui furent jetés dans ce camp d’internement et d’interrogatoire, le seul de ce type en Moselle.

© 2019 Annick MONNIER